Comment réussir sa prise de parole en public ?

Nous devons tous un moment ou un autre, prendre la parole en public. La difficulté est double : D’abord, une prise de parole en public et stressante, notamment parce que nous n’avons pas l’habitude d’en faire souvent.

Deuxièmement, il est fort possible que votre intervention présente des enjeux importants comme conclure une vente ou convaincre le CEO. C’est pour cela qu’on va parler dans cet article du mode opératoire que j’utilise pour réussir les prises de parole en public. Les conseils que je vais partager proviennent de mes différentes recherches, lectures et de ma propre expérience de magicien professionnel. J’espère qu’ils vous seront utiles.

 

1. Connaître l’objectif de sa prise de parole en public

Lorsqu’on prend la parole à l’oral, il y a généralement quatre types d’objectifs possibles. Beaucoup d’orateur font l’erreur de prendre la parole en public sans savoir quel est leur objectif. Voici les différents buts que vous pouvez atteindre avec un discours :

  • Un discours informatif : C’est typiquement le discours que l’on réalise lorsqu’on est étudiant et que nous devons faire un exposé devant la classe. L’objectif ici, est de transmettre de l’information à l’auditoire.
  • Un discours convaincant : comme le titre l’indique, l’objectif est de convaincre ou de persuader son auditoire. Généralement c’est l’objectif des commerciaux lorsqu’ils réalisent des présentations de leurs produits.
  • Un discours divertissant : les artistes, les humoristes, ou encore les magiciens, n’ont pas d’autres objectifs que de divertir lorsqu’il parle en public. Notre but n’est ni de convaincre, ni d’informer, nous voulons juste que vous passiez du bon temps.
  • Discours pour passer à l’action : enfin, il y a le discours dont l’objectif principal est de pousser l’auditoire à réaliser une action à la fin du discours.

 

2. Connaitre son audience

Il est indispensable avant de commencer à rédiger ou préparer son discours de savoir qui sera présent lors de votre présentation orale. Si vous devez effectuer une réunion, il est évident que vous n’allez pas vous exprimer de la même manière en fonction de votre interlocuteur.  Si vous avez votre collègue de bureau ou si vous avez le P.D.G. de l’entreprise en face de vous, votre présentation ne sera pas identique.
Il y a plusieurs informations qui vont vous êtes nécessaires avant d’écrire votre discours :

  • De quel niveau d’information a besoin votre audience ?
  • Quel vocabulaire utiliser ? Si vous êtes un ingénieur et que vous devez vous exprimer en face d’un auditoire qui n’a pas de notion technique, alors il faudra adapter votre discours afin qu’il soit compréhensible par tous.
  • Quels sont les pouvoirs de décision de vos interlocuteurs ? Si durant une négociation, la personne que vous avez en face de vous n’est pas le décisionnaire final, alors vous allez devoir changer votre discours.

Il y a une exception cependant. Il s’agit des discours avec un objectif de divertissement. Dans ce type de discours, il n’y a pas besoin de connaître son public en avance. En tant que magicien, je découvre mon public cinq minutes avant de commencer. Quand un humoriste fait un spectacle dans une salle, il ne connaît pas évidemment le public à l’exception de quelques informations importantes comme la moyenne d’âge ou son origine.

 

3. Rédiger son discours

Il s’agit d’une des étapes les plus longues de la préparation à la prise de parole en public. Rédiger un discours peut prendre du temps. Cela dépend de votre connaissance du sujet et de votre expérience en prise de parole. Par exemple, un enseignant qui vient de commencer son métier, va prendre beaucoup plus de temps à préparer ses cours qu’un enseignant qui a 25 ans d’expérience. La raison est simple, ce dernier n’a pas besoin de construire son cours en entier.

Structurer son discours

Avant de commencer à rédiger, il est important de se poser les bonnes questions :

  • Quel est le message que vous allez faire passer ?
  • Qu’est-ce que vous voulez que votre audience fasse ?
  • Qu’est-ce que je veux que mon public retienne ? Les gens ne retiennent que 20% d’’un discours. Donc quels sont les 20% que je veux que le public retienne ?
  • Qu’est-ce que vous voulez que votre public ressente ? Un discours peut provoquer des émotions, profitez-en.

Ensuite, vous allez choisir le plan de votre discours. En fonction de votre objectif, il y a plusieurs structures possibles :

  • Descriptif : idéal pour un speech d’information ou discours inspirant
  • Problème/solution : Vous décrivez un problème puis vous proposer une solution. Cette structure est souvent utilisée par les commerciaux qui veulent convaincre leurs clients d’acheter leurs produits.
  • Temporel : cette structure peut être pertinente lorsqu’il est possible de suivre des étapes pour arriver à l’objectif final. C’est par exemple la structure que j’ai utilisée pour écrire cet article.

En plus de différentes structures possibles, il faut pouvoir construire son discours en différents modules si votre intervention est longue. En effet, notre durée d’attention et de concentration diminue s’il y a trop de monotonie et aucun changement. Idéalement, si vous pouvez faire un changement de rythme toute les 20 minutes, c’est parfait. Par exemple, vous pouvez lancer une vidéo ou démarrer un exercice pratique.

Faire des recherches sur son sujet

Si vous voulez dire des choses intéressantes qui sortent de l’ordinaire, vous devez faire un travail de recherche sur votre sujet.

Lorsqu’on écoute parler des grands orateurs, ils utilisent beaucoup d’anecdotes et d’histoires dans leur discours. Si leurs anecdotes sont aussi passionnantes, ce n’est pas parce qu’ils ont une meilleure culture ou une vie plus riche que la vôtre, c’est parce qu’ils ont travaillé afin de trouver les histoires qui pourront ajouter à leur discours. Il n’y a pas de miracle.

Lorsqu’on cherche à être créatif, la meilleure façon est de chercher le maximum d’informations, puis de sélectionner uniquement celles qui vous semblent les plus pertinentes.

Concevoir un PowerPoint : 1 règle d’or

Si je n’avais qu’une règle à vous donner pour bien utiliser une présentation PowerPoint, c’est de ne pas se réfugier derrière celui-ci.

Lorsque nous ne sommes pas à l’aise avec notre présentation, nous avons tendance à nous tourner vers le PowerPoint est à dire : « comme vous pouvez voir ».

Or un PowerPoint doit être votre serviteur et non l’inverse. Je sais que la plupart du temps, il est conseillé d’avoir une présentation la plus simple et légère possible.  Toutefois, dans la pratique, on réalise qu’il est souvent indispensable de réaliser de lourdes et compliquées présentations. C’est pourquoi il faut toujours garder à l’esprit que c’est vous qui faites la présentation, pas les slides.

Pour ceux que ça intéresse, j’ai écrit un article complet sur comment faire un powerpoint professionnel.

 

parler en public

 

4. L’entraînement à la prise de parole en public

Vous voulez réussir votre prise de parole en public ? Il n’y a pas le choix, il va falloir s’entraîner. L’entraînement est indispensable afin de réduire le stress, de mémoriser votre discours et d’avoir une élocution parfaite le jour J. c’est important de ne pas s’entraîner au dernier moment notamment si vous avez besoin de faire travailler votre mémoire. Le cerveau est beaucoup plus efficace lorsqu’il a eu une ou plusieurs nuits pour enregistrer les informations requises.

Il existe plusieurs types d’entraînement possibles :

  • Filmez-vous : il n’est jamais agréable de se voir ou de s’entendre. Toutefois, si vous pouvez vous filmer pendant votre entraînement, c’est parfait. Cela vous permettra de corriger vos tics de langage, les mauvaises postures et d’avoir un recul sur votre présentation de manière générale.
  • La répétition : bien que vous n’ayez pas besoin de connaître votre discours par cœur, il est important qu’il soit bien ancré dans votre mémoire. Pour y parvenir, la meilleure technique consiste à répéter votre discours. Il est tout à fait possible d’utiliser différents types de répétition : vous pouvez aussi bien écrire votre discours, que le réciter à l’oral ou encore de vous écouter parler grâce à un enregistrement. Plus vous utilisez des répétitions différentes, plus votre mémoire sera efficace.
  • Mettez-vous en situation la plus vraie que possible : habillez-vous comme si vous y étiez et imaginez un public devant vous. Le fait de se visualiser en situation est bien plus efficace qu’une simple répétition orale car vous allez habituer votre organisme au stress.

 

5. Se préparer physiquement à la prise de parole en public

Parler en public demande de l’énergie et procure beaucoup de stress. Il faut donc veiller aux détails qui vous permettront de réussir votre performance. Ils sont simples, mais souvent peu respectés :

  • Bien dormir : je ne vais rien vous apprendre de nouveau, un bon sommeil est primordial aussi bien pour faire travailler la mémoire que pour avoir le niveau d’énergie nécessaire lors de l’intervention.
  • Boire de l’eau, mais pas trop froide : votre gorge va avoir besoin d’eau mais afin d’éviter de trop la refroidir, buvez de l’eau à température ambiante.
  • Éviter la caféine : En tant que magicien, j’étais vraiment heureux le jour où j’ai appris qu’il suffisait de ne pas prendre de café pour ne pas avoir les mains qui tremblent.
  • Éviter de manger si possible : trop manger va demander beaucoup d’énergie à votre corps pour la digestion. Généralement, avant une prestation de magie je ne mange pas ou très peu. Suffisamment pour éviter de tomber dans les pommes, mais pas plus. Je vous invite à faire la même chose si votre discours est vraiment très important.
  • S’habiller de façon à ne pas attirer l’attention : votre tenue ne doit pas attirer l’attention. Combien de présentations ont été gâchées à cause de chaussures mal cirées. Les gens dans le public peuvent parfois être déconcentrés par de tout petits détails.

 

6. Gérer tous les problèmes logistiques

Une des différences entre les professionnels et ceux qui font des prises de parole en public occasionnelles est l’aptitude à anticiper tous les problèmes. J’ai assisté à beaucoup trop de réunions ou de formations qui commençaient en retard à cause d’un problème technique. Vous pouvez accuser l’assistance technique, mais à la fin c’est votre présentation qui en pâtit.

  • Arriver en avance : j’arrive toujours 1h en avance avant de commencer les spectacles de magie. C’est déjà suffisamment stressant, vous n’avez pas besoin de davantage de stress à cause des bouchons.
  • Tester le matériel : vérifier le matériel avant le départ et ne faites confiance à personne d’autre que vous.
  • Agencer la salle : il arrive parfois que la salle soit mal agencée. Faites attention à deux choses : d’abord, assurez-vous qu’il n’y ait pas de table entre vous et le public. Vous voulez créer une atmosphère d’authenticité et de convivialité. Deuxièmement, regroupez les chaises entre elles, vous ne voulez pas que les gens soient éparpillés dans la salle.
  • Aérer la salle : si c’est possible ouvrir les fenêtres. Sans air, les gens ne peuvent pas écouter car ils suffoquent.

 

7. Faire son discours

Le plus dur est derrière vous. Si vous avez fait une bonne préparation, alors normalement votre discours devrait bien se passer. Je ne vais vous donner que trois conseils pour bien réussir votre prise de parole en public:

  • Mettez toute votre énergie

Tony Robbins, le fameux gourou du développement personnel, avant de commencer ses discours durant ses incroyables conférences, il a pris l’habitude de sauter sur un trampoline pour faire monter son niveau d’énergie. Redressez-vous, mettez-vous dans la peau d’un orateur et soyez prêt à partager votre passion à votre public.

  • Garder votre naturel !

S’il y avait une chose à retenir, ça serait celle-ci : gardez votre naturel ! Vous trouverez probablement plein d’articles et de formations qui vous expliqueront comment utiliser vos mains et votre corps, mais en réalité lorsque vous êtes vous-même vous n’avez même pas besoin d’y penser.

  • Soyez prêt à l’imprévisible

Malgré toutes les préparations possibles, il y a toujours une part d’imprévisible. C’est normal. Il faut juste savoir accepter les surprises et s’adapter en fonction. Au contraire, si vous acceptez la surprise, elle apportera de l’authenticité à votre présentation.

 

Conclusion pour réussir sa prise de parole en public

Une prise de parole en public est toujours difficile, seule la pratique vous faire progresser. C’est important après sa présentation d’essayer de récolter des retours du public surtout si vous prévoyez de refaire d’autres présentations par la suite. Demandez à un ami de vous faire un vrai retour critique. Sinon essayez de vous filmer, c’est l’idéal. Malheureusement, c’est rarement possible de le faire, dans ce cas n’hésitez pas à vous enregistrer avec votre téléphone. Vous pourrez ainsi éliminer de nombreux tics verbaux même s’il n’est jamais agréable de s’entendre.

Pour s’entraîner à la prise de parole en public, il existe plusieurs solutions : les clubs de théâtre, les clubs d’improvisation, les associations Toastmasters, ou même des cours de magie peuvent vous apprendre à prendre confiance en vous dans ce domaine. Au bout d’un moment, vous deviendrez un excellent orateur.

FORMATION GRATUITE

Faire bonne impression dans n'importe quelle situation

Recevez une vidéo d'1H pour donner la meilleure image de vous-même dès les premiers instants. 

5 réflexions au sujet de “Comment réussir sa prise de parole en public ?”

Laisser un commentaire