Comment faire un bon Pecha Kucha ?

Mais qu’est-ce que c’est que ce Pecha Kucha ? Vous allez découvrir dans cet article un format original pour présenter qui est parfois plus efficace qu’une présentation PowerPoint classique. Le Pecha Kucha, bien que peu connu, est devenu un phénomène mondial. Dans cet article, vous allez découvrir pourquoi de plus en plus de personnes utilisent ce format et également comment faire pour le réussir.

 

Pecha kucha définition

Le pecha Kucha est un format pour réaliser une présentation orale avec l’aide d’un support visuel. Le format est simple : vous avez un Power Point qui fait défiler 20 diapositives qui durent chacune 20 secondes. C’est tout. Si vous faites le calcul, vous vous rendez compte que votre présentation dure exactement six minutes et 40 secondes.

Pecha Kucha = 20 images x 20 secondes

Ce concept particulier a été inventé par deux architectes Astrid Klein et Mark Dytham travaillant à Tokyo. Ils voulaient donner l’opportunité aux autres architectes d’exprimer leurs idées. Le seul problème, c’est que si vous donnez un micro aux architectes, ils peuvent parler pendant des heures et ça peut vite devenir ennuyeux. Ils ont donc eu l’idée d’établir une contrainte dans la création du power point : 20 sec x 20 slides afin d’avoir des présentations rapides et dynamiques.

Le terme « Pecha Kucha » est un nom japonais qui signifie faire la causette ou bavarder en français. C’est pour cela qu’il est aussi étrange et drôle à prononcer. Aujourd’hui, des événements sont organisés dans toutes les grandes villes de la planète avec pour objectif de réaliser des petites présentations sur le thème qui vous plaît.

 

Pecha Kucha exemple

Il y a plusieurs bons exemples de personnes réalisant des pecha kucha. Malheureusement la plupart sont en anglais. Voici une vidéo TED où la personne explique le Pecha Kucha tout en utilisant le format. Il fait une longue introduction, puis il commence le Pecha Kucha à  cinq minutes et 13 secondes : « How PechaKucha Changed My Life »

 

 Pourquoi utiliser le Pecha Kucha ?

C’est rapide

Le public ne va pas s’ennuyer à vous écouter faire un Pecha Kucha : ça ne dure que 6 minutes 40 au total. Et puis ce n’est pas seulement rapide, c’est également dynamique. On sait que dans 20 secondes il y aura une autre diapositive. Ça permet donc de rester concentré et intéressé par la présentation.

C’est surprenant

Un des meilleurs moyens de capter l’attention d’un public est de le surprendre. La surprise est l’émotion qui est la plus efficace pour capter l’attention : c’est utilisé aussi bien par les réalisateurs de films, que par les écrivains ou encore par les magiciens. De plus, vous pouvez être sûr que ça va être une des premières fois qu’il votre audience va assister à un Pecha Kucha. Ça va donc accroitre son attention, car il va être intéressé de voir à quoi ça ressemble.

C’est efficace

L’objectif d’une présentation, c’est de faire passer un message. Or, la plupart des présentations sont longues et ennuyeuses. Très vite, nous perdons le fil et au final nous retenons que 10% du message global. L’avantage du Pecha Kucha est qu’il est rapide, les gens se souviennent donc mieux de votre message.

L’apprentissage et la réalisation du Pecha Kucha sont ludiques

C’est tellement plus facile d’apprendre en s’amusant et en découvrant de nouvelles choses. D’abord, parce que lorsqu’on s’amuse nous n’avons pas l’impression de travailler. Deuxièmement, lorsqu’on s’amuse nous mettons beaucoup plus d’énergie dans l’activité en question.

Et honnêtement, il peut être très amusant de s’entraîner au Pecha Kucha. Je ne dis pas que vous n’allez pas stressé et que ça ne sera pas difficile, mais pour ma part je trouve qu’il y a un côté marrant à devoir parler sur des diapositives qui ne s’arrêtent pas.

Vous ne pourrez pas avoir des diapositives surchargées

Nous avons tous assisté à des réunions avec 50 diapositives et 25 informations sur chacune d’entre elles. Il y a tellement d’informations qu’on arrive à peine à retenir le titre de la diapositive. L’avantage avec le Pecha Kucha, c’est que vous ne pourrez pas mettre autant d’informations pour la simple et bonne raison que le public n’aura que 20 secondes pour voir la diapositive. Vous êtes donc limité quant au nombre d’informations à mettre sur une diapositive. D’ailleurs, la plupart des présentations Pecha Kucha n’utilisent que des images.

Ça force à synthétiser

En fonction de votre sujet, 20 diapositives peut-être vraiment très peu surtout lorsqu’on ne peut mettre que des images sur chacune d’entre elles. Le Pecha Kucha vous force donc à faire un énorme travail de préparation dans lequel vous sélectionnez toutes les informations les plus importantes. Ensuite, vous les  synthétisez pour pouvoir le faire entrer dans votre présentation de 6 minutes et 40 secondes. Ça demande vraiment une préparation importante.

Ça pousse à la créativité

J’ai eu la chance durant ma jeunesse d’apprendre à jouer du saxophone et notamment apprendre les bases de l’improvisation. Il y a une chose dont je me souviens très bien, c’est que l’improvisation est très organisée et cadrée, contrairement à ce que l’on peut penser.

Même chose si vous demandez aux gens qui font du théâtre d’improvisation. Ils improvisent toujours sur une structure existante. Pour être créatif , il faut savoir se mettre des contraintes. Voici une citation de Thomas Stearns Eliot qui résume bien le rôle de la contrainte dans la créativité :

« Forcée à fonctionner dans un cadre strict, l’imagination tourne à plein régime et produit ainsi ses idées les plus riches. Sans aucune contrainte, le travail risque de s’éparpiller. »

Comment réussir un Pecha Kucha ?

Par son fonctionnement très simple, on peut croire qu’il est facile de réaliser un Pecha Kucha. Or simple ne signifie pas toujours facile : ce format demande d’avoir un bon timing et une bonne préparation afin d’éviter d’être trop chargé. Après avoir testé ce format, voici quelques recommandations pour réussir votre Pecha Kucha :

S’entraîner longtemps

La première fois que j’ai réalisé une présentation avec le format Pecha Kucha, j’ai fait l’énorme erreur de croire que j’aurai suffisamment de temps pour m’entraîner. Nous devions faire cette présentation à deux et nous avions environ deux heures devant nous pour nous entraîner.

Honnêtement, ce n’était clairement pas assez. Notre présentation finale était pas trop mal, mais loin d’être complètement réussie. Notre timing n’était pas au top et donc nous étions dans la précipitation en permanence durant notre discours. Si vous prévoyez de faire un Pecha Kucha, soyez sûr que vous allez avoir le temps de vous entraîner, car nous avons rarement l’habitude de faire des présentations qui demandent autant de rigueur et de timing.

Avoir des images simples

Étant donné que 20 secondes c’est très rapide, surtout quand c’est vous qui faites la présentation, il ne faut surtout pas trop charger cette diapositive en information. D’ailleurs, la plupart des Pecha Kucha se limitent à une image. Là encore c’est difficile car nous sommes habitués à surcharger une diapositive.

Ne pas vouloir en dire trop

La première fois que vous ferez un Pecha Kucha, vous aurez envie d’en dire le maximum à chaque slide. A cause de ça, vous allez être obligé de vous précipiter en permanence ce qui va provoquer des retards, du stress, mais surtout du manque de clarté pour votre auditoire. Là encore, il faut faire un effort sur soi pour synthétiser au maximum nos informations. Moins vous aurez d’information à dire, moins vous aurez besoin de vous précipiter et plus ça sera facile pour votre public de comprendre votre message.

Ça ne se prête pas à l’interaction : prévenez votre audience

Lorsque vous utilisez le format Pecha Kucha,  les diapositives changent toutes les 20 secondes. Il n’est pas possible de mettre sur pause et donc ça vous contraint sur un point : il n’est pas possible d’avoir de l’interaction avec le public. Ce n’est pas très grave, étant donné que la présentation est rapide. Il est donc important de préciser à votre auditoire qu’il sera possible de poser des questions uniquement à la fin de la présentation.

Le Pecha Kucha ne s’adapte pas à toutes les présentations

Si vous devez faire une présentation complexe avec des statistiques, des schémas, des graphes alors évidemment, ne tentez pas le Pecha Kucha. Ça risque de ne pas être suffisant. C’est un format qui est intéressant dans une présentation où l’émotion joue un rôle plus important que l’information.

 

Conclusion

Le Pecha Kucha n’est pas forcément une méthode pour les débutants qui veulent commencer à apprendre à parler en public. Elle demande beaucoup de travail et peut être stressante, car vous n’avez pas droit à l’erreur. En revanche, c’est une activité stimulante qui peut vous redonner le plaisir de faire de belles présentations. J’espère que cet article va vous servir, si c’est le cas, bon Pecha Kucha !

Autres articles qui pourrait vous intéresser :

FORMATION GRATUITE

Faire bonne impression dans n'importe quelle situation

Recevez une vidéo d'1H pour donner la meilleure image de vous-même dès les premiers instants. 

3 réflexions au sujet de “Comment faire un bon Pecha Kucha ?”

Laisser un commentaire