Résumé du livre « Comment se faire des amis » – Dale Carnégie

Le livre Comment se faire des amis de Dale Carnégie est un classique des relations sociales. Ça fait partie de ces livres que nous devrions lire régulièrement parce qu’on a tendance à vite oublier les principes qui y sont énoncés. Cet article est un résumé du livre, mais c’est surtout un recueil des passages qui m’ont particulièrement marqué. Bonne lecture !

Comment se faire des amis
Dale Carnégie, auteur du livre Comment se faire des amis

Comment influencer une personne

1. Ne critiquez pas, ne condamnez pas, ne vous plaignez pas

« La critique est vaine parce qu’elle met l’individu sur la défensive et le pousse à se justifier. La critique est dangereuse parce qu’elle blesse l’amour-propre et qu’elle provoque la rancune. »

« Le premier imbécile venu est capable de critiquer, de condamner et de se plaindre. Mais il faut de la noblesse et de la maîtrise de soi pour comprendre et pardonner. »

Dale Carnégie raconte une anecdote sur Bob Hoover, un célèbre pilote d’essai. Une fois, pendant un vol avec deux autres passagers, ses moteurs s’arrêtent net. Ils sont à plus de 100 mètres d’altitude. Heureusement, après une habile manœuvre, il parvient à faire atterrir l’avion sain et sauf. Ayant compris la provenance du problème,  il demande à voir le mécanicien responsable. Ce dernier, écrasé sous le poids de son erreur, est complètement angoissé et en larme. Au lieu de le blâmer ( ce que tout le monde aurait fait), Hoover passa ses bras autour de l’épaule du jeune homme et lui dit: « Je suis convaincu que tu ne referas plus jamais cette erreur. Et pour te le prouver, je tiens à ce que ça soit toi qui t’occupes demain de mon F51. »

Dale Carnégie partage un article incroyable intitulé Les pères oublient de W.Livingstone Larned. A relire régulièrement.

2. Complimentez honnêtement et sincèrement

Pour transformer la vie d’une personne, il suffit parfois de lui témoigner votre considération. L’un des désirs humains les plus profonds est la reconnaissance. Nous voulons être reconnus pour nos qualités, pour notre bon travail, pour notre aide… C’est aussi simple que cela, mais pourtant on donne rarement cette reconnaissance aux autres. On se plaint quand ça va mal, et on dit rien quand tout va bien.

« Je considère mon pouvoir d’éveiller l’enthousiasme chez les hommes comme mon capital le plus précieux. C’est en encourageant l’individu qu’on révèle et qu’on développe ses meilleurs dons.  » Charles Schwab

« Cessons de penser à nous-mêmes, à nos mérites, à nos désirs. Considérons ceux d’autrui. Pas de flatterie ! Que l’éloge généreux et sincère jaillisse de notre cœur ! »

3. Adaptez vous aux désirs des autres

Nous agissons souvent en tenant compte que de nos propres envies et besoin. Malheureusement, le gens n’agissent pas en fonction de nous mais en fonction de leur propre désir.

« Le secret du succès, c’est la faculté de se mettre à la place de l’autre et de considérer les choses de son point de vue autant que du nôtre. Cette vérité est si simple, si évidente, que tout homme devrait la reconnaître immédiatement. Et pourtant, 90% des individus l’ignorent dans 90% des cas. »

« Quand il nous vient une idée brillante, laissons croire à notre client ou à notre collaborateur qu’elle vient de lui. »

 

Comment se faire aimer des autres

4. Intéressez-vous réellement aux autres

On préfère toujours parler de soi, de ses projets, de ses idées. Lorsqu’on regarde une photo de groupe, on essaye d’abord de se trouver soi. Si on parvient à détourner notre attention vers les autres, alors nos relations sociales vont faire un bond.

« Vous vous ferez plus d’amis en deux mois en vous intéressant sincèrement aux autres que vous ne pourriez en conquérir en deux ans en vous efforçant d’amener les autres à s’intéresser à vous. »

Dale Carnégie raconte une anecdote sur le magicien d’Howard Thurston, considéré comme l’un des plus grands magiciens de son temps. Quand il dévoile le secret de son succès, H. Thurston explique qu’il a deux qualités que les autres n’ont pas :

  • il a une personnalité qui plait et il travaille soigneusement son texte et langage non verbal pour  plaire à son public. C’est d’abord un fin psychologue.
  • avant chaque spectacle, il se disait : »je suis reconnaissant à tous ces gens d’être venus me voir. Ils me permettent de gagner ma vie fort agréablement. Je vais leur donner le meilleur de moi-même. » Il a un véritable amour pour son public.

5. Ayez le sourire

Charles Schwab m’a dit que son sourire lui avait rapporté plus d’un million de dollars. Son succès, en effet, fut presque entièrement dû à sa personnalité, à son pouvoir de se faire aimer, à son charme, dont l’un des éléments les plus précieux était ce sourire captivant. »

« Un sourire ne coûte rien mais il crée beaucoup. Il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne. »

« Lorsque vous rencontrez un homme trop las pour vous donner un sourire, laissez-lui le vôtre. Car nul n’a plus besoin d’un sourire que celui qui n’en a plus à offrir. »

6. Rappelez-vous du prénom des gens et utilisez-le

Souvenez-vous de ce nom, prononcez-le correctement, et vous faites à son propriétaire un compliment subtil et apprécié.

Si ça vous intéresse, j’ai écrit un article à ce sujet : Comment retenir les prénoms ?

7. Sachez écouter et poussez les autres à parler d’eux-mêmes

« Pour conquérir la sympathie d’une personne, pour la mettre en humeur favorable et finalement la rallier à votre cause, il faut, avant tout, lui accorder votre attention exclusive lorsqu’elle s’exprime. Rien n’est plus flatteur. « 

8. Parlez à votre interlocuteur de ce qui l’intéresse

« Roosevelt savait, comme tous ceux qui se sont rendus populaires, que, pour trouver le chemin du cœur d’un homme, il faut l’entretenir de ce qu’il chérit le plus. »

9. Faites sincèrement sentir aux autres leur importance

Dale Carnégie insiste sur l’importance de valoriser les autres sans toujours chercher à y trouver des bénéfices :

« Si nous sommes si bassement égoïstes que nous ne puissions dispenser un peu de bonheur autour de nous, ni faire un compliment, sans espérer tirer quelque chose d’autrui en retour, si nos cœurs ne sont pas plus larges que l’aigre et chétive pomme sauvage, alors nous ne manquerons pas d’essuyer l’échec que nous méritons. »

 

Comment convaincre

10. Évitez de vouloir gagner les débats et les controverses

« A force de batailler et d’argumenter, vous parviendrez peut-être à confondre votre interlocuteur, mais votre victoire sera inutile, car jamais vous n’obtiendrez l’accord sincère de votre adversaire. » Benjamin Franklin

11. Respectez les opinions de votre interlocuteur : ne lui dites jamais qu’il a tort

« Sois plus sage que les autres, si tu peux; mais ne leur fait pas sentir. » Lord Chesterfield à son fils

« Il ne vous arrivera jamais d’ennuis si vous admettez promptement que vous êtes sujet à l’erreur. Cette déclaration préviendra immédiatement toute discussion et incitera votre interlocuteur à se montrer aussi juste, impartial et libéral que vous-même, c’est-à-dire à reconnaître que lui aussi est faillible. »

« On demande un jour à Martin Luther King comment, en tant que pacifiste, il pouvait avoir de l’admiration pour le général de l’armée de l’air Daniel James, l’officier le plus haut gradé de la nation à cette époque. Le pasteur Luther King répondit : « Je juge les gens selon leurs principes à eux, non selon les miens. » »

L’auteur recommande de lire l’autobiographie de Benjamin Franklin pour s’améliorer à ce sujet.

12. Si vous avez tort, admettez le promptement et énergiquement

« Quand nous sommes sûrs d’avoir raison, efforçons-nous avec tact et douceur de faire partager notre opinion. Mais quand nous sommes dans notre tort – ce qui se produit avec une fréquence étonnante, si nous avons la franchise de le l’admettre-, reconnaissons notre erreur promptement et de bon cœur. »

13. Commencez par des propos amicaux

« Si vous voulez rallier un homme à votre cause, persuadez-le d’abord que vous êtes son ami. Ce sera la goutte de miel qui touchera son cœur, et c’est par le cœur qu’on parvient à l’esprit. » Lincoln

14. Posez des questions qui font dire oui immédiatement

« Quand une personne a dit non, tout son orgueil exige qu’elle garde une attitude constante, qu’elle continue à dire non. »

« Qui marche doucement va loin. » Proverbe chinois

15. Laissez votre interlocuteur parler à son aise

16. Accordez à votre interlocuteur le plaisir de croire que l’idée vient de lui

« Le sage Lao Tseu disait que la raison pour laquelle les rivières et les mers reçoivent les hommages de centaines de ruisseaux des montages, c’est qu’elles restent plus bas qu’eux. Elles peuvent alors régner sur tous les ruisseaux de montagne. Le sage voulant être au-dessus des autres, se place lui-même en dessous. »

17. Efforcez-vous sincèrement de voir les choses du point de vue de votre interlocuteur

Même si votre voisin est complètement dans l’erreur, il ne croit pas se tromper. Ne le condamnez pas; le premier sot venu peut condamner? Essayez plutôt de comprendre. C’est là le fait des êtres sages, tolérants et peut-être même exceptionnels.

18. Accueillez avec sympathie les idées et désirs des autres

Dale Carnégie nous partage sa formule magique pour éviter toutes les disputes et rancunes: « Je comprends très bien votre attitude, si j’étais vous j’aurais probablement la même. »

19. Faites appel aux sentiments élevés

« Pierpont Morgan observait que l’individu a généralement deux raisons d’agir : une « qui fait du bien » et la vraie. La seconde lui est bien connue, évidemment, mais, idéaliste dans l’âme, il préfère mettre en avant ses motivations honorables. Doc pour influencer les autres, faisons appel à ce qu’ils ont de plus noble. »

20. Soyez spectaculaire dans vos démonstrations et idées

« Il faut du spectaculaire. Affirmer une vérité ne suffit pas. Il faut frapper l’imagination rendre les faits vivants, intéressants, impressionnants. C’est ce que fait le cinéma; c’est ce que fait la télévision. C’est ce que vous devez faire si vous voulez capter l’attention. »

21. Lancez un défi pour déclencher une réaction

« Pour obtenir des résultats, stimulez la compétition, non par l’appât du gain, mais une émulation plus noble, le désir de mieux faire, de surpasser les autres et de se surpasser. »

 

Comment être un bon leader

22. Pour corriger une faute, commencez par une éloge

23. Faites remarquer les erreurs ou défauts de façon indirecte

« Avec des personnes sensibles qui souffriraient d’une critique directe, attirez indirectement l’attention sur leurs erreurs, et vous ferez des merveilles. »

24. Parlez de vos erreurs avant de corriger celles des autres

« Il nous est bien moins pénible d’entendre la liste de nos fautes si l’accusateur commence en confessant humblement qu’il est lui-même loin d’être irréprochable. »

25. Posez des questions au lieu de donner des ordres

26. Donner la possibilité à votre interlocuteur de se sauver la face

« Je n’ai pas le droit de dire ou de faire quelque chose qui diminue un homme à ses propres yeux. Ce qui compte, ce n’est pas ce que je pense de lui, mais ce que lui pense de lui-même. Blesser un homme dans sa dignité est un crime. » Antoine de Saint-Exupéry

27. Louez les progrès généreusement pour stimuler les hommes

28. Donnez une belle réputation à mériter

« Si vous désirez développer une certaine qualité chez un individu, agissez comme si cette qualité était déjà un de ses traits dominants. »

29. Encouragez

Dale Carnégie raconte l’anecdote concernant un de ses amis qui a voulu se remettre à la danse après quarante ans. A la fin du premier cours, le professeur lui dit la vérité : il devait oublier toutes ses anciennes habitudes et reprendre à zéro. Ça l’a complètement découragé.

Il a donc changé de professeur qui lui a simplement dit que son style était peut-être démodé mais que les bases étaient bonnes et qu’il n’aurait aucune difficulté à apprendre de nouveaux pas. Grâce à ce professeur et ses encouragements, l’ami s’est énormément amélioré en danse parce qu’on lui a fait croire qu’il avait déjà le sens du rythme. Même si au fond de lui, il connaissait la vérité, c’est ce qui l’a aidé à continuer.

30. Rendez les gens heureux de faire ce que vous suggérez

Nous devons essayer de trouver les avantages qu’une personne a si elle suit nos décisions. Même si ce n’est pas toujours satisfaisant pour celui qui subit la décision, ça augmente les chances d’acceptation.

 

Conclusion – résumé du livre Comment se faire des amis de Dale Carnégie

Comment se faire des amis reste étonnement moderne pour un livre qui a été publié en 1936. Malgré les exemples qui datent un peu, les enseignements de Dale Carnégie sont toujours frappants. De plus, rien que le style d’écriture de l’auteur montre qu’il essayait d’appliquer lui-même ses principes dans son quotidien. A aucun moment, nous avons l’impression de recevoir des ordres, d’être jugé ou d’être manipulé. Son livre est à la hauteur de ses principes, ce qui rajoute de la valeur à l’ouvrage.

Enfin, je vais finir cet article avec une dernière citation de Dale Carnégie :

Les méthodes exposées dans ce livre ne réussiront que si elles sont sincères et viennent du cœur. Ce que je préconise, ce n’est pas une série de « truc ». C’est une nouvelle manière de vivre. »

FORMATION GRATUITE

Faire bonne impression dans n'importe quelle situation

Recevez une vidéo d'1H pour donner la meilleure image de vous-même dès les premiers instants. 

2 réflexions au sujet de “Résumé du livre « Comment se faire des amis » – Dale Carnégie”

Laisser un commentaire