Comment avoir confiance en soi ?

Avoir confiance en soi est indispensable. Elle est un énorme avantage dans une société où il faut prendre beaucoup de décisions et affirmer sa personnalité si l’on souhaite réussir. Quel que soit notre métier, nous avons en permanence besoin d’avoir confiance en soi pour:

  • Mener des projets jusqu’au bout
  • Prendre des décisions difficiles
  • Être à l’aise dans notre relation avec les autres

La difficulté, c’est que la confiance en soi n’est pas quelque chose qui se développe rapidement. A l’inverse, elle peut très vite s’effriter selon les situations. Vous ne trouverez pas dans cet article des « astuces » pour retrouver la confiance rapidement. Pour être honnête je ne crois pas beaucoup aux techniques qui regonflent votre confiance instantanément. La confiance en soi est un état qui se construit au fil du temps grâce à vos actions.

 

1. Cultiver les bonnes relations

La confiance en soi se construit d’abord avec notre entourage. Sans eux, on ne serait pas capable de faire grand-chose. Lorsque vous avez appris à faire du vélo, il y a un proche qui vous a fait confiance et vous a lâché la première fois pour voir si le vélo tenait debout. Si ce proche ne vous avait jamais fait confiance, vous n’aurez jamais appris à faire du vélo. Et cette confiance des autres, nous en avons tout le temps besoin. Pas uniquement lorsqu’on est enfant. Lorsque nous voulons lancer un projet, c’est tellement plus facile lorsque notre entourage nous y encourage. Vous pouvez essayer de les ignorer, mais ça ne va vraiment pas vous faciliter la tâche. L’une des premières raisons d’échecs des entrepreneurs, c’est le manque d’un soutien et de gens qui leur disent que c’est possible. Je vous propose donc une règle simple avec vos proches :

S’ils vous disent que votre projet est impossible, alors qu’ils n’y connaissent rien, énervez-vous ! Dites-leur à quel point leur soutien est important. Attention, je ne dis pas qu’il ne faut jamais écouter le conseil de vos proches. C’est important de jauger si leur conseil est pertinent ou pas.

 

2. La confiance en soi vient avec la pratique et l’entraînement

Quelque soit votre discipline, il n’y a pas de miracle, la confiance ne vient qu’avec la pratique. Vous voulez devenir bon dans un domaine et y acquérir une confiance en soi solide, va falloir s’entraîner ! Lorsqu’on voit les performances de certains artistes ou sportifs, on a toujours l’impression que ce sont des êtres exceptionnels et talentueux de naissance. Or, dans 99%, il s’agit de personnes qui ont enduré des heures d’entraînement ! D’ailleurs, il y a souvent deux types de performeurs:

  • Ceux qui ont un don de naissance dans leur discipline et qui n’ont pas besoin de travailler beaucoup
  • Ceux qui doivent travailler dur pour atteindre le même niveau

Dans les deux cas, vous parvenez au même résultat !

 

3. Faire confiance à ses intuitions

Il y a des situations où l’intuition va s’exprimer de façon si forte que vous saurez qu’il faut lui faire confiance. La plupart du temps, l’intuition provient de vos expériences et de vos entraînements et c’est pour cela que parfois, elle peut être plus efficace qu’un ordinateur pour prendre une décision.

Je vous invite à regarder le film Sully, qui raconte l’histoire incroyable d’un pilote d’un A320 qui va atterrir sur le fleuve Hudson à New-York à cause d’une panne de son avion. Toutes les décisions prises par le pilote relèvent de l’intuition. Sans ses années d’expérience et de confiance en lui, le pilote n’aurait pas pu sauver tous les voyageurs. Aucune machine ou ordinateur n’aurait été capable de prendre la décision. Si le sujet de la confiance en soi vous intéresse, ce film est vraiment idéal. Il aurait pu s’appeler « le pouvoir de la confiance en soi » sans problème.

La difficulté de l’intuition c’est qu’elle est souvent fausse notamment lorsque nous n’avons pas encore une confiance en soi bien établie dans un domaine en particulier. Pourquoi ? Notre cerveau est victime d’une multitude de biais psychologiques. Lorsqu’on a l’impression de prendre une décision libre, la plupart du temps nous la prenons en étant dicté inconsciemment par des bugs de notre cerveau. C’est pour cela qu’aussi peu de personnes lui font confiance.

Pour vous donner un exemple concret de biais psychologique (qui n’a rien à voir avec la confiance en soi) :

  • Le paradoxe du choix

Le psychologue américain Barry Schwartz en parle dans son livre « The paradox of choice » mais d’autres recherches indépendantes l’ont montré également : Plus on a de choix, mois on prend de décisions, car elles deviennent trop compliquées. Alors que par principe, on se dit : « plus j’ai de choix, plus j’ai de liberté ». Or c’est faux. Ce biais psychologique n’en est qu’un parmi les centaines qui existent ! Tout ça pour montrer que notre cerveau peut très facilement se faire avoir. Donc oui, nos intuitions peuvent être fausses.

 

4. La confiance en soi et la prise de décision

Lorsqu’on assiste à des cours de prise de décision en école de commerce, on nous explique qu’il existe toujours des outils ou des matrices qui nous permettent de prendre les meilleures décisions dans la vie réelle. Franchement ça claque. Le problème c’est que la plupart du temps, lorsqu’il faut prendre une vraie décision, on se rend compte que ces matrices ne nous aident pas du tout. Pourquoi ? Parce que parfois, quel que soit la décision qu’on prend, elle n’est ni bonne ni mauvaise sur le papier. Sauf que les conséquences peuvent être importantes.

Pour développer sa confiance en soi, il faut donc accepter cette part d’inconnu et le fait que de toute façon, nous n’aurons jamais toutes les informations pour prendre la décision parfaite. Or ce n’est pas facile. On a souvent tendance à se dire qu’on aurait dû prendre l’autre décision.

 

5. Passer à l’action pour prendre confiance en soi

La confiance en soi passe par l’entraînement puis par le passage à l’acte. C’est indispensable. Réaliser une action en vrai sera toujours différent de l’entraînement pour différentes raisons :

  • Passer à l’acte génère beaucoup de stress au début
  • Vous allez avoir des retours des gens
  • Vous vous rendrez compte de phénomènes qui n’ont pas lieu durant l’entraînement

Parce qu’il y a peu de personnes qui passent à l’acte, vous allez commencer à acquérir des compétences que la plupart des gens n’ont pas. Vous allez également vous rendre compte que vous êtes capable de faire des choses difficiles que beaucoup de gens ne pensent pas pouvoir faire. Tout cela va développer votre confiance en vous. Le passage à l’acte est vraiment une étape indispensable de la confiance en soi. Vous pouvez utiliser toutes les techniques que vous voulez pour booster votre confiance en soi, mais au bout d’un moment, il n’y en a qu’une seule qui est réellement efficace : l’action.

 

confiance en soi

 

6. Accepter l’imprévu grâce à l’improvisation

C’est inévitable, lorsque vous passerez à l’action, vous ferez des erreurs et beaucoup de choses imprévues vont arriver. Il faut juste que ça soit clair dès le départ : c’est normal de faire des erreurs et de ne pas pouvoir tout anticiper. J’aime beaucoup la discipline du théâtre d’improvisation pour cette raison. Je m’en inspire beaucoup dans mon métier de magicien. Tous les fans d’improvisation vous diront la même chose, il faut :

  • Écouter les autres et réagir en fonction de ce qu’ils disent : parfait pour la spontanéité
  • Lâcher prise et accepter l’imprévu
  • Dédramatiser quand ça ne fonctionne pas

Le théâtre d’improvisation peut apporter de nombreuses autres compétences idéales pour la confiance en soi.

 

7. Trouver  des mentors et avoir des exemples

Ayez des personnes à admirer. Franchement c’est important. Nous avons besoin de modèles pour :

  • Savoir que c’est possible de réaliser son projet
  • Être ambitieux : il faut viser haut
  • Avoir des conseils de gens qui ont vécu la même chose que vous : parfois ces modèles peuvent devenir des mentors, saisissez cette chance !

J’adore cette citation de Teller, qui est un magicien très célèbres aujourd’hui.  Si vous ne le connaissez pas, je vous invite à regarder sur YouTube l’émission « Fool us : Penn & Teller » (si vous aimez la magie).

« Aie des héros autres que des magiciens. Les miens sont Hitchcock, Poe, Sophocle, Shakespeare et Bach. Tu peux me les emprunter avec plaisir, mais tu dois apprendre à les aimer avec tes propres raisons. »  Teller

Ayez des exemples, des modèles et pas uniquement dans le domaine qui vous intéresse !

 

8. Résister à la crise de confiance

Attendez-vous à avoir des moments de faiblesse !  Lorsque nous écoutons des interviews d’entrepreneurs, 100% d’entre eux nous disent qu’il y a des moments où ils ont voulu abandonner. On va toujours se dire :

  • « Ça ne va pas marcher »
  • « Les autres vont me juger »
  • « Je n’ai pas la légitimité pour continuer »
  • « Je ne vois pas le bout »

Il y a au moins une centaine de raisons valables qui pourraient nous pousser à abandonner. Comment remédier à cette crise de confiance en soi :

  • Accepter le fait de douter et de faire des pauses : la vie est un marathon, avançons à petit pas.
  • Bien s’entourer : on en revient au paragraphe de « cultivez vos bonnes relations ». On a besoin de personnes qui nous disent qu’il faut continuer et qui nous mettent des claques pour nous réveiller.
  • Il y a des tonnes de vidéos de motivation et d’inspiration sur le web : si vous êtes en pleine confiance, elles sont inutiles, car elles vous font perdre du temps dans votre passage à l’action. En revanche, elles peuvent vous motiver dans les moments de doute.

 

9. Supprimer les croyances limitantes qui nous empêchent d’avoir confiance en soi

Je sais que le concept de croyances limitantes est un concept à la mode dont on n’entend beaucoup parler.  Néanmoins, ça reste un concept important, car j’ai l’impression que beaucoup de personnes sont bloquées par elles (moi le premier) :

  • « Je n’y arriverai jamais »
  • « Ah non, ce n’est pas pour moi, je ne suis pas du tout quelqu’un de manuel/intellectuel »
  • « Je suis trop vieux/vieille pour apprendre, il fallait que je commence plus tôt »
  • « Je ne peux pas faire cette présentation en anglais, mon accent n’est pas assez bon ».

Bon on les connaît, vous voyez de quoi je parle. Ces croyances limitantes ont un énorme impact sur notre confiance en soi, car elles nous empêchent de passer à l’action. Tout simplement. Pour en sortir, il faut débrancher son cerveau quelques instants et passer à l’action le plus vite possible. Plus vous attendrez, plus une petite voix vous incitera à ne pas agir pour de multiples raisons.

 

10. Sortir de sa zone de confort pour avoir confiance en soi

S’il était suffisant de devoir passer à l’action et d’avoir de l’expérience, alors beaucoup de personnes auraient confiance en elles. Malheureusement ce n’est pas si facile. Moi-même dans mon métier de magicien, si je ne renouvelle pas mes tours de temps en temps et que je ne prends pas de risque, alors je sens que j’arrête de progresser et même pire, je commence à régresser.

Cette idée est donc un concept fondamental de la confiance en soi : lorsqu’on est expert dans son métier, il faut régulièrement sortir légèrement de se zone de confort. Pas trop non plus, sinon on risque de se planter complètement mais un peu. Il faut trouver un juste milieu pour prendre des risques de façon intelligente.Sans cette prise de risque, nous n’apprenons plus rien et notre confiance en nous commence alors à baisser. Lorsque notre confiance en nous baisse, c’est nos compétences qui sont impactées : on devient moins bon.

Pour illustrer ces propos, prenons l’exemple des enseignants. Nous avons tous eu des enseignants qui étaient mauvais : personne n’écoutait, personne n’apprenait rien et ils ne dégageaient aucune passion et confiance en soi. Pourtant, ils exerçaient leur métier depuis de nombreuses années. La raison est simple : ils ont oublié de se challenger, de changer leurs cours, de sortir de leur zone de confort.

 

Conclusion – comment avoir confiance en soi

Le sujet de la confiance en soi est passionnant. C’est un état qui est difficile à atteindre et à entretenir. A l’inverse, elle est toujours facile à perdre. C’est pour cela qu’il faut la chouchouter quand vous l’avez en vous. De plus beaucoup d’entre nous travaillons pour des entreprises où on ne voit pas toujours le résultat de notre travail. Ça rend la confiance en soi d’autant plus difficile à acquérir, car on n’a pas conscience de ce qu’on apporte à la société !

J’espère que cet article va vous être utile. Si vous l’avez apprécié, je vous recommande le livre suivant que j’ai trouvé vraiment bien : « La confiance en soi : une philosophie » de Charles Pépin

FORMATION GRATUITE

Faire bonne impression dans n'importe quelle situation

Recevez une vidéo d'1H pour donner la meilleure image de vous-même dès les premiers instants.